Bières de nos Régions

A l'image de ce que l'on observe dans la plupart des pays, le regain actuel des brasseries régionales en France, dans le sillage de notre histoire brassicole, témoigne d'un changement de fond dans la filière. Artisans, agriculteurs, entrepreneurs, brasseurs amateurs, oenologues... quelque soit leur parcours, tous participent à cette révolution des bières de proximité.
Partout en France, on brasse. Le nombre d'artisans brasseurs a été multiplié par plus de cinq en 10 ans. Et ce n'est pas fini.
Les microbrasseries ont apporté la dimension artisanale, réveillé les terroirs, les saveurs et les palais. La bière se veut locale, élaborée à partir des matières premières produites sur place.

Bières de nos Régions Il y a 377 produits.

Sous-catégories

  • AUVERGNE - RHÔNE-ALPES

    Les brasseries locales fleurissent dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue la première région brassicole de France. La bière artisanale, revenue à la mode ces dernières années, attire de plus en plus de passionnés, par la variété de ses goûts, et par une production de plus en plus qualitative.
    De plus en plus de passionnés lancent leur propre bière, et ça marche. Elle se déguste désormais comme du bon vin. En Rhône Alpes, on comptait seulement 70 micro-brasseries en 2012. Aujourd'hui, il y en a plus de 200. Un engouement marqué à Lyon, qui fut capitale de la fine mousse au 19ème siècle. 

  • BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE

    Gangloff à Besançon, Chopard à Morteau, Brasserie de Sochaux... Tous ces noms sont encore dans les mémoires. La renaissance commence en 1994, avec Bruno Mangin. En 2014, 30 brasseries sont réparties sur les quatre départements, et certaines commencent à se frayer un chemin au-delà des limites de la région.

    Partez à la découverte des nombreuses brasseries du réseau implantées dans la région -et plus particulièrement dans le Doubs- et d'une production aujourd'hui en pleine renaissance. Car si le blé, le houbon ou l'orge ne sont pas des spécialités céréalières locales, c'est l'eau des Montagnes du Jura, territoire karstique par excellence, qui constitue l'élément fédérateur et la spécificité des bières artisanales comtoises. 

  • BRETAGNE

    "Breizh, un elviro d'ar bier" (La Bretagne, l'autre pays de la bière), de la cervoise, du triskell, de la Bonnets Rouges, des alliances bière et mer, là où renaissent, en 1985 à Morlaix, les bières régionales dans le sillage des bières anglaises de Peter Austin, le père de la Real Ale. Du Mont-Saint-Michel à l'université de la Rochelle, en passant par la Roche-aux-Fées, presque cent brasseries rendent hommage aux grandes lignées de brasseurs de Quimper, Brest, Saint-Brieuc, Lorient, Rennes, Nantes, Montmorillon, qui couvraient ce territoire dés le XVIIe siècle.

  • CENTRE - VAL-DE-LOIRE

    La renaissance de la production de bières est venue des agriculteurs céréaliers de la Brie et du Vexin dans les années 1990. Les bières fermières ont suscité des vocations de brasseur, dans le sillage des grandes marques de bières en région parisienne: la bière du Lion à Ivry, la bière de Grütli à Moulineaux, la bière Grüber à Melun, les bières Lutèce, Dumenil, Gallia à Paris. Avec actuellement vingt-sept brasseries, la région est en train de rattraper son retard et les projets annoncés sur Paris et ses alentours sont attendus avec impatience.

  • CORSE

    Les Corses ont été très fiers de la naissance de leur bière à la farine de châtaigne, en 1996. Depuis, elle a envahi le continent et, dans son sillon, les autres brasseries utilisent des fruits et des fleurs endémiques, pour donner une patte corse à leurs créations.

    Production locale, identité insulaire, goûts originaux : la Corse est un marché particulièrement intéressant pour la production de bières artisanales, volant parfois la vedette à la célèbre Pietra.

  • GRAND-EST

    Le Grand-Est est une région administrative française résultant de la fusion des anciennes régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne.

    Le Grand-Est est incontestablement une grande terre de bière. 60% de la production française est brassée sur le sol Alsacien.

    L'Alsace et la Lorraine sont respectivement les première et troisième régions brassicoles de France. Le Grand Est est de très loin, la première région productrice de bière du pays avec six des neuf grandes brasseries françaises.

    L'Alsace est aussi la première région française productrice de houblon.

    Grand-Est terre de brasseurs, mais aussi terre de consommateurs.

    Le français consomme 30L de bière par an. L'Alsacien et le Lorrain plafonnent à 100L, le Champenois-Ardennais affiche 70L.

    Cette surconsommation est historiquement attribuée à la forte présence de corporations particulièrement amatrices d'orges et de houblons dont les militaires, les ouvriers et les mineurs... Une légende court sur ces derniers qui buvaient toujours trois chopes: "la première pour la silicose, la deuxième pour la soif et la troisième pour le plaisir"

    Le retour en grâce de la proximité, du geste artisanal et des circuits courts a ressuscité le phénomène des microbrasseries. Ce foisonnement et la créativité des brasseurs entrainent une incroyable diversité des bières régionales.

  • HAUTS-DE-FRANCE

    La région des Hauts de France regroupe les anciennes régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie. 

    La bière, le maroilles, le hareng, le chicon, la cassonade, la ficelle picarde… Les produits des Hauts de France sont le reflet de la population et de son histoire : un mélange de convivialité et de générosité saupoudré par une touche exotique provenant des pays frontaliers et des différentes vagues d’immigration.

    Le Nord-Pas-De-Calais, c'est la terre des eswards cerisiers, des jambiers, des goudaliers, des sourcillons (orges d'hiver), des géants, de la vigne du Nord, du roi Gambrinus, des chicons à la bière. De 2732 brasseries en 1891 à 17 dans les années 1980, c'est le temps du regain avec 48 brasseries en activité en 2014.

    Au début du XXe siècle, la Picardie était une des premières régions brassicoles de France. Dans chaque village ou presque on produisait de la bière. Depuis quelques années on assiste à un renouveau des brasseries artisanales, une mode venue des Etats-Unis.

    C'est la région où gastronomie et bière sont synonymes, où la culture céréalière locale est forte, où la mousse de la bière se confond avec l'écume des vagues.

    Seul le Nord peut revendiquer en France un style de bière, inscrit au tableau périodique et reconnu depuis le 1er janvier 2017 par le Décret bière : une bière de fermentation haute, forte, maltée

  • ÎLE-DE-FRANCE

    L'histoire de Paris regorge de brasseries souterraines, la ville en comptait une trentaine au début du XXe siècle, surtout dans les XIIIe et XIV e arrondissements. Les bières de Paris renaissent, comme celles des brasseries situées autour de la capitale, sous l'impulsion de jeunes entrepreneurs, tenaces et créatifs qui créent des bières parfois sages et parfois exotiques.

  • NORMANDIE

    La Normandie serait la région qui consomme le plus de bière devant le Grand est et la Bretagne, selon un sondage sur la consommation de bière en France.

    Dans ce pays de Cidres, entre la plus belle baie du monde et le Havre, les brasseries normandes témoignent d'une belle vitalité. Ce ne sont pas les Vikings qui nous contrediront, eux qui embarquaient du malt, de l'eau et des tonneaux pour brasser à bord de leurs drakkars et lutter ainsi contre la pellagre et le scorbut.

    Lorsqu’au 10ème siècle, les Vikings déferlent sur l’Europe de l’Ouest et les côtes de Neustrie, ils apportent dans leurs bagages la recette d’un breuvage à base d’eau et de malt d’orge qui supplante peu à peu la cervoise des anciennes tribus celtes. Hôte des meilleures tables de Normandie jusqu’au milieu du 16e siècle, la bière cède à son tour la place au cidre, symbole d’un art de vivre à la normande.

    A la fin du 19e siècle, grâce notamment à la pasteurisation et à l’utilisation de levures, la production de bière se développe et devient industrielle. Au cours du 20e siècle, la bière promue au rang de produit de grande consommation, les brasseries artisanales, à quelques rares exceptions près, disparaissent les unes après les autres. Sorties de l’oubli par une poignée de passionnés à la fois opiniâtres et déterminés, les bières normandes, à forte identité régionale, connaissent depuis quelques années, un net regain d’intérêt de la part des amateurs et du grand public. Les brasseries artisanales , qui jadis avaient fermé leurs portes, refleurissent un peu partout en Normandie.

  • NOUVELLE-AQUITAINE

    L'Aquitaine abrite un patrimoine gastronomique d'une grande richesse auquel s'ajoute la diversité des bières concoctées par les nouveaux brasseurs, souvent belges, anglais ou néerlandais. De plus, des viticulteurs, bien placés pour assembler les moûts et jus de raisin avec leurs bières, se reconvertissent dans le brassage.

  • OCCITANIE

    Entre mer et montagne, de la Riviera au Canigou, cette région de tradition viticole dans les plaines et d'élevage dans les montagnes, accueille de nouvelles générations de brasseurs. Oenologues, agriculteurs et apiculteurs ont en commun le culte du local et une immense créativité. Beaucoup des cent soixante-neuf brasseries jouent la carte des bières identitaires, de l'eau de source de leur territoire. 

  • PAYS DE LA LOIRE

    Vingt brasseries parsèment la région, entre les bocages, les vignobles du Maine-et-Loire et les côtes vendéennes sablonneuses battues par le vent. Leurs bières parlent de plantes, de voiles, de mystères, de fées, de légendes et s'accordent au mieux avec les moules de Bouchot, les huîtres et la pintade au chou.

  • PROVENCE-ALPES-COTE...

    Les brasseries du Sud-Ouest connaissent un vrai regain. La bière redevient tendance avec quatre-vingt-quatre brasseries et des productions aux noix du Périgord, des bières mûries en barriques de chêne dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne, les bières vineuses de l'Entre-Deux-Mers qui subliment les produits de Bassin d'Arcachon, ou en core les bières du Pays basques et des Landes. La région regorge de bières à marier aux fromages.

Par page
Voir 1 - 16 sur 377 produits