IPA (India Pale Ale)

Produite à l’origine pour partir dans les colonies des Indes, elle était brassée avec beaucoup de houblon et un fort taux d’alcool afin de supporter le voyage. Elle est plus claire que la Pale ale et titre entre 5,5 et 7°. On en trouve aussi aux États Unis où le maltage est plus poussé.

IPA (India Pale Ale) Il y a 62 produits.

Sous-catégories

  • Session IPA

    Une bière session ne dépassera pas les 5% ABV. Mais ce n'est pas parce qu'une bière est faible en alcool qu'elle n'a aucun goût. Certaines, comme les sessions IPA, sont parfois houblonnées à cru. Cela leur apporte un bon goût de houblon, qui renforce l'impression de fraîcheur de la bière grâce aux arômes apportés.

    Les bières de type session ne sont pas un style de bière à proprement parler. On associe souvent le terme de session à d'autres styles de bière. C'est le cas lorsqu'on parle d'une "session IPA" ou "session pale ale". 
    Les bières sessions sont équilibrées : on sent bien le goût du malt, et aussi celui du houblon, sans qu'aucun des deux ne prenne trop l'ascendant sur l'autre. Les sessions ne sont pas pour autant dépourvues de caractère, bien au contraire... Néanmoins, leur amertume reste relativement faible (généralement inférieure à 40 IBU) et la bière plutôt sèche (il ne reste que très peu de sucres résiduels).
    En général, les sessions, sont des bières légères et très rafraîchissantes. C'est un critère de choix pour répondre à leur principale mission : calmer la soif.

    Conclusion: une bière de type session est donc rafraîchissante, facile à boire et légère en alcool.

  • Double IPA

    Vous connaissez sans doute ce qu’est une India Pale Ale; une Pale Ale brassée à plus haute densité avec un houblonnage plus puissant créée à l’époque pour permettre à la bière de tolérer les longs voyages en mer de l’Angleterre à l’Inde. Mais qu’en est-il de la Imperial India Pale Ale (IIPA ou I2PA) et de la Double India Pale Ale (DIPA)?

    Il s’agit en réalité d’un style plutôt récent popularisé par les microbrasseries américaines qui se sont mises à produire des IPA de plus en plus puissantes, alcoolisées, houblonnées et même maltées. Certaines microbrasseries les ont qualifiées d’impériales (provenant de Stout impérial russe qui s’avère un Stout plus puissant), d’autres de doubles.
    Il n’y a donc pas vraiment de distinction entre «impérial» et «double»; le qualificatif ne sert qu’à indiquer qu’il s’agit d’une IPA version extrême.

    Sa couleur varie de dorée à ambrée comme la majorité des Pale Ale et elle se coiffe habituellement d’une belle mousse tenace malgré son taux d’alcool plus élevé.
    Au nez par contre, le tout devient plus évident, surtout qu’une grande majorité d’entre elles sont houblonnées à cru. La prédominance est clairement aux houblons, mais encore là, les diverses variétés lui conféreront différents arômes. On retrouve ainsi des arômes résineux, herbacés, citronnés, épicés et quelques fois fruités, voire légèrement agrumes. On remarquera aussi des notes de malt caramel sucré ou des pointes d’alcool.
    En bouche, on l’aime veloutée et moyennement ronde et elle est parfois assez effervescente. Les versions proposant un côté de malt sucré ou des notes de caramel sembleront plus rondes. Quoi qu’il en soit, en bouche comme au nez, la place est au houblon. Les flaveurs sont fortes et complexes et l’amertume est forte et quelques fois grimaçante. Bien entendu, celle-ci se doit de vous accompagner longtemps en finale et parfois même pour le reste de la soirée. Bien sèche, elle peut être à la fois chaleureuse et rafraîchissante dépendamment de la température de dégustation et de ce avec quoi vous l’accompagnez.

  • Milkshake IPA

    C’est un style relativement nouveau.
    C'est une IPA à laquelle on a ajouté du lactose, sucre retrouvé dans le lait. Le lactose amène un côté onctueux et crémeux à la bière. Pour que celle-ci ressemble encore plus à un "milkshake", plusieurs brasseries ajoutent des gousses de vanille et même de fruits. Ces bières offrent une apparence trouble surprenante et une texture bien ronde.

    Pour la petite histoire: en 2015, un jeune brasseur d'une brasserie en vogue dans l'état de Pennsylvanie , en plein dans la région de la Nouvelle-Angleterre, a brassé pour la première fois une bière assez particulière. Brassée comme une NEIPA, il a cependant ajouté du lactose, le sucre du lait que l'on a plus souvent l'habitude de retrouver dans certains Stouts que dans une IPA. Elle a ensuite été houblonnée généreusement au houblon Mosaic et Citra, pratique courante pour les NEIPA. Mais, fait inusité, un ajout de 50 livres de purée de pomme verte riche en pectine, de farine de blé et de vanille a été fait dans le but d'offrir une bière plus riche et plus ronde qu'une NEIPA classique. 
    Les amateurs avertis ont très vite adopté cette nouvelle bière comme un style à part en tière. Le style Milkshake IPA était né. Vous l'aurez compris, l'apparence très fortement voilée de la bière, l'ajout de lactose et de vanille font vaguement penser à un Milkshake
    En très peu de temps, plusieurs brasseurs ont décidé de brasser un produit semblable, parfois avec du lactose ou non, avec ajout de pectine ou pas et macération de gousses de vanille. Le style était né, mais la culture bière le faisait vivre.



Par page
Voir 1 - 16 sur 62 produits