Saison

Il y a bien sûr celle de Noël, qui brassée en novembre est en générale un bière douce en bouche, mais avec pas mal de corps et une bonne teneur en alcool. Enfin il y a la bière dite « de mars « , ou « bière de printemps », commercialisée du 1er au 31 mars. Elle est produite en quantité limitée à partir d’une variété d’orge semé au printemps et récolté en été. Elle est brassée au début de l’hiver.  De fermentation haute, elle est ambrée et peu alcoolisée (4,5 à 5,5°).

Saison Il y a 9 produits.

Sous-catégories

  • Bière de Noël

    La fin de l'année marque le temps des fêtes, des cadeaux, des sapins mais aussi des bières de Noël ou d’hiver. Plus fortes en alcool, souvent ambrées ou brunes, douces et épicées, ces brassins sont l’occasion de découvrir la bière autrement. Mais d’où vient la tradition des bières de Noël?

    A l’origine, le mois de novembre marque pour les brasseurs la fin des récoltes de malt et de houblon de l’année. Jusqu’à la révolution brassicole du début du XXème siècle, les brasseurs artisanauxétaient légion. Pour pouvoir stocker dignement leurs récoltes de matières premières, il fallait qu’ils vident les récoltes restantes de l’an passé. Mais en brasserie rien ne se perd tout se transforme. Les brasseurs utilisaient ces restes de récoltes passées pour faire un dernier brassin. Plus chargé en malt et en houblon que leur cuvée habituelle, ces bières étaient donc le plus souvent ambrées à brunes, et plus fortes en alcool. Les ingrédients n’étant pas de prime fraicheur les brasseurs ajoutaient des épices et du sucre pour arranger le goût de ce qui deviendra la bière de Noël. Ce brassin spécial était ensuite offert aux employés de la brasserie et à ses meilleurs clients.

    Aujourd’hui la tradition n’a bien sûr plus lieu d’être. L’évolution et l’industrialisation de la brasserie ont supprimé les contraintes de récoltes et de stockage qui faisaient la raison d’être de cette boisson de fête. Pourtant nombre de brasseurs sortent en décembre une bière de Noël qui bien souvent retrouve les caractéristiques de bières ambrées à brunes, fortes, douces et épicées. Les bières de fêtes sont une occasion de goûter des bières différentes, souvent plus riches et donc parfaites pour l’hiver.

  • Bière de Printemps

    Apparue au 14ème siècle dans le nord de la France, près d'Arras, sous le nom de bière de mars, la bière de printemps est brassée à l’automne et conservée pendant 3 mois grâce au froid naturel de l’hiver. Son originalité provient de la fraîcheur de ses matières premières : le houblon récolté et le malt issu de la dernière orge moissonnée.

    Cette bière est produite généralement à partir du 29 mars. Cela peut paraître anodin aujourd’hui mais à la fin 14ème siècle cette date était d'une importance capitale. C'était en effet le dernier jour de brassage autorisé par la loi. Pourquoi ? Car pour des raisons d’hygiène, le législateur interdisait le brassage durant les mois chauds, afin d’assurer une température idéale de fermentation et de garde.

    Aujourd’hui, ce qui caractérise une bière de printemps est sa couleur, généralement blonde, ainsi que ses notes légèrement maltées, fruitées et florales, avec une amertume moyenne. En matière d’alcool, il s’agit de produits au taux modéré, autour de 6% environ. Elle se déguste en apéritif ou en cocktail, mais aussi sur un repas, de l’entrée au dessert.

  • Bière d'Automne

    C’est l’automne, les feuilles des arbres rougissent, les températures se rafraichissent! Mais cette entrée dans une nouvelle saison est aussi l’occasion pour les brasseurs de créer des bières en harmonie avec le temps : des bières rousses, souvent plus fortes en alcool, épicées ou fumées.

Voir 1 - 9 sur 9 produits